Rude la reprise à domicile

Publié le 6 Juin 2016

Objectif de fin d'année: baisser mon temps sur 10 km

Objectif de fin d'année: baisser mon temps sur 10 km

Depuis mon premier Semi en Avril j'ai du faire une pause forcée vis à vis du sport car j'avais des examens à passer en mai. Du coup entre le stress et le manque de sport et de course je savais que la reprise serait très difficile. Surtout que pour moi stress = manger= prise de poids.

J'hésitais depuis un moment entre 2 courses qui avaient lieu le même we, un 10 km assez plat le samedi soir ou un 12 km avec dénivelé mais dans ma ville. J'ai choisi la 2ème mais je savais que j'allais en baver. Je n'aurai après la fin des examens qu'une seule semaine pour reprendre un semblant d'entrainement et ne pas agoniser toute la course.

Entre donc le 24 Avril et le 15 Mai je n'ai pas fait du tout de sport. J'ai fait une petite séance pile un mois après le semi où j'ai cru que j'avais 90 ans. Puis la dernière semaine avant la course une fois les examens terminés j'ai repris la course avec une séance cardio et du gainage. Sur deux mini sorties running je n'arrivais pas à courir plus de 30 min. J'étais très très en forme pour un 12 km grimpant! :D

Mais bon tant pis je me suis quand même lancée.

Il n'y avait pas vraiment de limite de temps donc je pouvais y aller tranquillement histoire de finir la course dans le meilleur état possible. Sur le même parcours il y avait de la marche donc je pourrais me fondre dans la masse. Au pire cela me fait une grande séance d'entrainement, et puis j'ai déjà fini dernière d'une course l'an dernier, alors que peut-il arriver ?! Au moins j'essaye et l'important sera juste de finir. Secrètement je me dis que sur un mal entendu si on est peu dans ma catégorie je pourrai peut être pourquoi pas faire un podium (par élimination) mais ça c'est vraiment quand je commence à délirer. En arrivant sur place je vois que ma catégorie est la plus représentée donc c'est mort, au moins ça cest fait.

Ce sera aussi l'occasion de tester en course ma nouvelle montre gps EPSON Runsense (mon cadeau d'anniversaire ^^) et de dire au revoir à mes chaussures (elles auront bien mérité des remplaçantes).

Après analyse du parcours, il y a d'abord de la descente puis de la montée, mais je m'apercevrai en fait que c'est plutôt descente montée descente et montée montée montée puis un peu de descente.

Au départ je me place en fond de "peloton" (un peu moins de 100 personnes présentes) histoire de partir vraiment tranquille. On commence par une petite pente et je double un groupe de 4 femmes qui marchent. Psychologiquement je ne suis pas dernière YES. Par contre devant c'est déjà le trou. Je vois 2 autres femmes au loin et j'essaye de ne pas trop me laisser distancer pour pas me retrouver comme au Mont Boron l'an dernier (oui il y a beaucoup de similitude entre ces deux courses)à ne pas savoir où aller et où j'en suis. Ceci n'arrivera pas car à la différence du Grand Prix du Cavigal où les indications de chemins etaient très aléatoires, ici à chaque changement de direction il y avait 2 ou 3 bénévoles pour indiquer (et encourager). Cette fois je ne me perdrai pas ! Les 2 premiers kilomètres étaient en descente globalement donc pour le moment tout va bien. A cause d'un virage je ne vois plus mes 2 "lièvres". ARF

On va arriver dans une partie sinueuse. Et surprise ça grimpe direct et beaucoup. J'essaye de courir un peu au ralenti pour garder le rythme mais impossible. Je vois le panneau 3 km et je marche déjà, ça va être long.

Mais à la faveur d'une autre succession de virages je retrouve mes 2 dames qui marchent également. Rassurant. Ou pas mais bon, je n'ai plus de scrupules à marcher sur certaines courses, car il faut savoir accepter que le corps ne suive pas toujours. 

On continue toujours la grimpette (alors que l'on était censé descendre mais ce n'est pas grave) et je vois que je rattrape peu à peu mes lièvres. Je suis remotivé par ce nouvel objectif (pas très réjouissant mais on fait avec ce que l'on a) et j'accélère mon rythme de marche. J'arrive à les doubler, en marchant, jusqu'à arriver sur un faux plat avec un photographe. Elles ont décidé de se remettre à courir juste pour la photo, je les suis mais je suis déjà distancée. On est au 5 ème kilomètre et aux alentours de 40 min ce qui finalement n'est pas si mal en marchant depuis 2.5 kilomètres. Enfin de la descente, je revis jusqu'au 7ème kilomètre. J'ai toujours en vue mes 2 repères. On croise les premiers mais autant des fois ça me démotive un peu autant là je m'en fou complètement !

On arrive à la fin de la descente avec un demi tour avant de faire le chemin inverse à peu de choses près. Je zappe le ravitaillement car j'ai suffisament de boisson et en plus je dois ralentir un peu ma fréquence d'hydratation car je commence à avoir un sérieux point de coté. Dans la montée, je marche évidemment vu que que je marche dès que ça monte dans cette course et je perds peu à peu mes 2 objectifs sur jambes. Dommage, la chose à laquelle je me raccrochais n'est plus là. Il va falloir rester motivé. Du coup je me retrouve seule avec moi même et la montée. Je ne sais pas du tout où on en est niveau kilomètre ou niveau temps, je me laisse porter par les évènements. Mais c'est toujours troublant de participer à une course et de se retrouver à courir toute seule comme pour un entrainement, avec une voiture qui passe de temps en temps et sans croiser personne. A un moment j'ai même cru m'être trompé de chemin jusqu'à voir un organisateur. A chaque faux plat j'essaie de courir un peu histoire de ne pas passer 3h ici et surtout ne pas me faire rattraper par les marcheuses qui sont toujours derrière moi en théorie. Et d'un coup, j'entends des pas derrière moi et quelqu'un qui souffle. Je me retourne, ce sont les marcheuses qui m'ont rejoint. Gros coup dur, comment est ce possible?

Je suis vraiment si nulle aujourdhui? Mon orgueil me pousse à m'accrocher pour ne pas les lacher. Je ne peux pas finir derrière elles. Inconcevable. Je donnerai tout en fin de course mais je dois finir devant. On est vers le 10ème kilomètre (c'est passé vite finalement) et là.....DESCENTE !!!!

Je cours à bloc, je rattrape les marcheuses, je les double, j'oublie tout ce qu'il s'est passé dans cette course. Ces deux derniers kilomètres ont été d'un grand bonheur. Sauf 500 mètres avant la fin où on termine dans une rue qui monte tout doucement (j'essaie de courir tranquillement mais impossible de tenir) et au sommet un super escalier avec de grandes marches irrégulières, un truc qui épuise mes dernières forces. Je me fais à nouveau doubler par les marcheuses (coriaces) mais j'ai décidé que quoi qu'il arrive je finis en courant. Je redouble donc tout le monde sur les 200 derniers mêtres. Voila enfin c'est terminé.

 

1h38min de souffrance

 

Je suis sans doute dernière mais peu importe j'ai fini. J'ai couru 12 km quasi sans entrainement.

 

Après les résultats officiels, je finis avant dernière au général (petite victoire) mais dernière de ma catégorie :( 10/10 pour 17 femmes au départ en tout. Le pire est peut etre que je fais un temps supérieur en courant que le premier des marcheurs ...qui a en plus plus du double de mon âge ... je suis trop forte :D A quand une récompense pour les derniers des courses ;)

Je ne cherchais pas le chrono ni rien sur cette course de pure reprise donc l'essentiel est là. Il n'a pas fait trop chaud, ce qui aurait rajouté à la difficulté, et l'organisation était très bien. En bref un bon dimanche de course, en attendant la prochaine dans 15 jours déjà. Place à l'entrainement.

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Little Marmotte186

Publié dans #finisher

Commenter cet article