Etape 3/4 de ma tournée estivale : Foulées Biotoises

Publié le 4 Juillet 2016

Moi qui normalement ne fait pas plus d'une course par mois, sur Juin et Juillet, j'aurai réalisé 4 courses, style Mounta Cala (montée descente) avec le même profil de petite course locale avec peu de participants et des passages dans les petites ruelles étroites des villages concernés.

On est loin de l'ambiance de la Prom Classic lol

 

Bref. Je suis donc dans l'avant dernière course de ce que j'ai appelé ma Tournée Estivale 2016. En gros une boulimie de dossard après un mois de mai sans sport. Après la dernière course qui sera à Vallauris le 22 juillet prochain (encore à domicile pour une revanche de la Vallaurienne début juin) je ferai une pause dossard pour me préparer au mieux à la Course pour Une Fleur début Octobre à Antibes avec qui j'ai un compte à régler. L'an dernier c'est la course qui devait se dérouler le WE où il y a eu les terribles inondations dans le département. Dossard récupéré, toute préparée, je n'avais par conséquent pas pu participer à la course qui avait été évidemment annulée. Du coup cette année je la ferai et je veux être au top sur cette course réputée difficile.

 

Pour les Foulées Biotoises, je partais un peu pessimiste vu mes dernières performances ( je finis 2 fois en fond de classement et en plus dernière de ma catégorie, mais pas dernière tout court cest déjà ça ). Du coup mon objectif est de ne pas être dernière de ma catégorie et de faire moins d'une heure. Pour 8km avec de belles montées cela me parait faisable quand même. Sinon je sens que je vais déprimer, même si c'est déjà bien de finir bien sûr mais se faire battre par des V3 V4 ça fait mal. Après j'ai l'impression que les vétérans d'ici sont "dopés" au rosé, je ne vois que ça comme explications :D

 

La course se déroule un dimanche soir pour éviter les grosses chaleurs de la journée mais il fera quand même très chaud. Je retire mon dossard et fais un rapide tour de mes concurrents du jour. Beaucoup de têtes connues, et surtout beaucoup de personnes qui ne sont pas dans la même catégorie...du tout : des finishers Ironman, des triathlètes, des ultra traileurs, comment rivaliser...Je sens que cette course va être encore fabuleuse avec une vue sur les profondeurs du classement. C'est ainsi. J'ai vu sur les réseaux sociaux beaucoup de personnes qui ne voulaient pas s'y inscrire car c'était trop difficile. Je pense que même s'il faut avoir une réalité sur son niveau, il ne faut pas non plus se contenter de faire que des courses tranquilles, ça n'a aucun intérêt pour le challenge et tu ne progresses jamais. Je préfère finir dernière d'une course difficile que de ne pas la courir par manque de courage.

 

Au départ mon objectif sera surtout de réussir à accrocher une personne qui me servira pour caler mon rythme (et ne pas être toute seule perdue au bout du peloton). Comme d'habitude maintenant sur ce type de course, plat je cours à fond, montée je récupère en marchant d'un pas assez rapide.

J'arrive à suivre un "couple" qui à l'air de courir dans un rythme qui me correspond. Je les suis pendant les trois quarts de la course. Le parcours est en boucle ce qui me permet d'avoir les encouragements de mon chéri plusieurs fois. La première boucle, je pars tranquillement sur le rythme du couple et arrive la première montée. J'essaie de courir un peu le début et je vois que le couple marche, alors je marche. Il recourt, je recours. J'arrive bien à suivre, c'est cool. Même si dans les montées il me distance un peu j'arrive à le rattraper sur le plat. On passe la mi course et je commence à penser au classement en me disant que la fille du couple doit être dans ma catégorie et que ce serait cool que je la double. Dans une belle montée, en marchant, il y a quelques personnes qui sont vraiment à l'agonie: une femme que j'avais croisé sur la Vallaurienne et qui à l'époque pétait la forme (un jour sans), un monsieur qui a visiblement un problème au mollet, et certains qui souffrent de la chaleur. Nous doublons donc tout ce petit monde, ça fait un bien fou. Mais ces personnes ne sont pas dans ma catégorie d'âge donc je dois en doubler d'autres. On rejoint un groupe de 3 avec 2 filles de ma catégorie je pense et qui ont l'air au bout de leur vie. Tant pis je suis désolé mais je double. Peut être que ce groupe me rattrapera plus tard mais bon je tente. Je suis toujours mon couple devant, il m'ouvre bien la route. On rattrape une fille de ma catégorie qui ne gère pas très bien les descentes apparemment. On court un moment à 4 donc (nous 2 plus le couple) et dans une montée où évidemment je marche, je mets une accélération, je ne l'ai jamais revue.

 

Je suis dans les temps pour mon sub1h, je suis un peu dans le rouge mais ça va il ne reste pas beaucoup de kilomètres. Le fait d'avoir doublé pas mal m'a regonflé à bloc. Je ne serai pas dernière cette fois!

 

Je lâche un peu mon couple sur les derniers kilomètres car je n'ai personne derrière moi et je pense pouvoir peut être les rattraper. La chaleur fatigue beaucoup aussi. J'entends quelqu'un courir derrière moi, sans doute un supporter ou un qui a déjà fini et fait un décrassage. Non c'est un vieux monsieur sorti de je ne sais où qui me talonne et menace de me doubler. A non je ne vais pas me faire doubler maintenant à 700 m de l'arrivée. J'aperçois au loin mon couple mais avec les voitures qui passent près et bloquent un peu le passage je ne pourrai pas le rattraper. Dommage. Maintenant je donne tout pour ne pas me faire humilier par un v3 ou v4 au finish. Non maiiiiissss.

Je finis au sprint (!) au bout du bout, j'aperçois mon chéri, l'arrivée, le chrono, plus le temps de réfléchir. Je passe la ligne en 58 min 50 (sub 1h yes), je ne suis ni dernière scratch, ni dernière de ma catégorie WOOOOOOOOW. Le speacker annonce mon arrivée, comme si j'avais gagné. C'est la première fois que j'entends mon nom à l'arrivée, d'habitude on donne juste le numéro de dossard, ça fait bizarre mais j'aime bien. Je récupère ma médaille en verre (spécialité de Biot).

Contrat rempli, je suis satisfaite de cette course qui s'est finalement mieux déroulée que prévu. Seul bémol, les voitures qui passent très près par moment, et les premiers qui te bousculent pour passer ...comme quoi on peut être champion et ne rien avoir dans le cerveau :D

 

Prochaine course donc à domicile encore une fois, où je tenterai de faire encore une bonne performance avant une petite pause.

 

La médaille de finisher des Foulées Biotoises faite par un verrier de Biot by LittleMarmotte

La médaille de finisher des Foulées Biotoises faite par un verrier de Biot by LittleMarmotte

Rédigé par Little Marmotte186

Publié dans #finisher, #médaille, #satisfaction

Commenter cet article

iliasse 05/07/2016 14:28

Bravo pour ta performance. Avec ma chérie on a aussi participé aux Foulées Biotoises et c'était une magnifique course.
Où est-ce qu'on peut s'inscrire pour la Corrida de Sainte Anne ?

Little Marmotte186 12/07/2016 10:31

C'est sûr faut aimer tourner en rond lol de temps en temps ça ne fait pas de mal. on se croisera ptet sur une autre course

iliasse Hassala 11/07/2016 13:43

Merci pour ta réponse :) Mais 4 fois la même boucle...J'ai bien peur de m'ennuyer !

Little Marmotte186 05/07/2016 18:45

Merci beaucoup, il y a largement mieux mais je m'en contenterai pour l'instant. Pour la Sainte Anne on peut s'inscrire le jour même sur place jusqu'à 30 min avant le départ. N hésite pas si tu veux d'autres renseignements ;)