Semi de Cannes : du mieux mais encore de l'expérience à acquérir

Publié le 12 Mars 2017

Affiche du Semi de Cannes et 10 km // Source : http://cdchs06.com

Affiche du Semi de Cannes et 10 km // Source : http://cdchs06.com

Après 12 semaines de préparation, de restriction alimentaire (pas de burger frite, pas de pizza, pas peu de chocolat car il y a des choses que je ne peux arrêter complètement) de courses parfois dans le froid glacial de la nuit, 12 semaines de doutes, de "pourquoi je fais ça", de "je ne vais pas y arriver", avec parfois l'envie de tout arrêter, il était temps que le semi arrive enfin. J'étais fatiguée nerveusement à gérer le boulot et cette prépa, à avoir du faire très attention aux deux réveillons pour ne pas compromettre mes chances, il fallait que ça arrive maintenant. Ma vie ces dernières semaines ne tournait qu'autour du semi.

J'avais fait une prépa quasi optimale comparé à mon 1er semi. Pas de blessure. J'avais même évité la grippe qui était pourtant très proche de moi au boulot durant le mois de janvier. La dernière semaine a été super longue mais voici enfin le jour J. Tout était prêt . Même le soleil était au rendez vous.

Je partais au début de ma prépa avec l'idée de tenter un 2h que j'ai vite transformé en 2h15. Finalement un 2h20 fera l'affaire ce sera quand même 14 min de gagnées en moins d'un an.

Je dois faire 6'30 6'40 au kilomètre pour être dans mes temps, on verra bien. L'objectif premier est surtout de finir sans se blesser et d'améliorer mon temps et de si possible ne pas trop marcher comme la dernière fois.

Nous sommes en Février et je vais courir en short et tshirt....aaa la Côte d'Azur.

Je connais le parcours même si celui ci est un peu différent de l'an dernier.  C'est assez plat et 2 boucles donc je vais pouvoir croiser souvent mon chéri qui pourra me motiver si j'ai un coup de mou.

Je pars assez tranquillement même si finalement je maintiens le 6'30. Je me sens bien sur les 1er kilomètres. Au 3ème il est déjà l'heure de revoir mon chéri. Il y a du monde sur les cotés mais j'avoue que l'ambiance est un peu bof.

On continue. Ravitaillement au 6 ème, je prends un peu d'eau en marchant et hop on repart. Tout va toujours bien. On voit déjà des personnes un peu mal en point mais il faut dire qu'il fait un peu trop chaud. Du coup le stand d'épongeage un peu plus loin est le bienvenu. Durant le demi tour pour finir la 1ere boucle je peux "admirer" les coureurs qui sont de l'autre coté ça motive et parfois même ça fait rire à la lecture de certains tshirts.

On revient tranquillement à notre point de départ. Il n'y a donc que 2 mini orchestres pour la musique et encore l'un d'eux était en pause quand je suis passé. Bon pour la motivation on repassera. Fin de la 1ere boucle je vais revoir mon chéri mais d'abord ravitaillement. Je prends un sucre et un peu d'eau. C'est une stratégie que j'ai déjà testé et qui m'avait bien réussi sur les 12 km de la Vallaurienne. J'emmène de l'eau avec moi (pour être sûr d'avoir de l'eau à température ambiante au cas où) que je bois peu à peu tous les 2-3 km, à mi course sucre plus eau. Finalement pourquoi se ruiner en gel énergétique ...

Maintenant je vais savoir. L'an dernier sur mon 1er semi je m'étais écroulé après le 12ème kilomètre. Est ce que je vais tenir cette fois?

Je maintiens mon rythme plus ou moins. Avant dernier demi tour, nous sommes au 12 ème kilomètre. je sais que le plus difficile m'attend mais je suis prête. je ne veux pas revivre mon 1er semi ni gaspiller toute l'énergie que j'ai fourni pendant ma prépa.

13 ème kilomètre je revois mon chéri pour la dernière fois avant l'arrivée. 8km à faire ce n'est rien. j'en suis capable. Au pire je ralentis mais je ne marche pas. Effectivement je commence à baisser de rythme mais ayant fait une grosse partie de la course à 6'30 je peux me permettre de ralentir et la moyenne devrait faire 6'40 et je serai dans mon objectif.

On est dans la partie en plein bord de mer avec le vent qui commence à se lever. Une longue ligne droite un demi tour et hop ce sera terminé. Il fait chaud. Les jambes commencent à être un peu lourdes. Je me concentre sur mes pensées pour oublier que je cours. Il n'y a plus beaucoup de monde sauf les bénévoles.

Ravitaillement vers le 15-16ème. Je me dis que cette fois j'ai tenu. J'y suis presque mais c'est difficile. Il reste 5km. Soit en gros 30-32 min. Ce n'est rien.

Je résiste, je ralentis mais je ne veux pas marcher. J'ai les jambes qui pèsent une tonne. Je veux rentrer chez moi. Je n'arrive plus à me focaliser sur autre chose. Je n'y arrive plus. Mon mental a craqué. 17.5 km je décide de marcher 30 secondes pour récupérer. Je suis dégoutée. Il est trop tard pour reprendre du sucre car le temps qu'il soit assimilé je serai quasi arrivée. J'aurais du en reprendre au 15ème mais à ce moment là j'allais très bien j'ai cru ne pas en avoir besoin. Je le sais pour le prochain semi.

Je recours après les 30 secondes mais le redémarrage est très très compliqué. Les cuisses sont dures. Je me dis que c'est la fin que je dois m'accrocher, je savais que c'était difficile.

19ème je remarche cette fois 1min. Je me dis que c'est pour finir avec de l'énergie. Mais je remarche encore 2 fois quelques secondes sur le 20eme kilomètre. Je suis si triste et en colère contre moi de ne pas y avoir cru. Je finis en trottinant avant d'accélérer sur les 200 derniers mètres et finir en 2h 22.

Bon je suis contente d'avoir amélioré mon temps de 12 min mais je suis aussi dégoutée de ne pas avoir fait 2h20 qui étaient pourtant si proches.

Coté positif : le soleil et le fait que je n'ai eu des courbatures (légères) que pendant 2 jours comparés aux 6 jours du 1er semi

Coté négatif : mon mental, et l'ambiance sur la course ainsi que le fait que l'on ait qu'un tshirt comme cadeau finisher (le même que pour le 10 km)

 

Maintenant après presque 3 semaines de pause je reprends tranquillement la course pour préparer mon prochain dossard : le calvaire antibois ...tout un programme vu le nom.

Il s'agit d'un 10 km début avril avec de belles montées qui piquent les cuisses. On verra si cette course est vraiment un calvaire.

 

 

Rédigé par Little Marmotte186

Commenter cet article

iliasse 13/03/2017 10:14

Bravo pour ton RP. à Cannes c'était 10km pour moi :) et un RP aussi. ne lâche rien et continue sur ta lancée ;)

Little Marmotte186 17/03/2017 19:47

merci pour tes encouragements. J'avais fait le 10 l'an dernier avec pour le moment mon meilleur temps sur 10 km.